Rechercher dans ma chambre

samedi, mai 27, 2006

Les 100 premiers jours du gouvernement Harper : les Québécois satisfaits !

Oui, je sais : un autre billet traitant de politique. Je deviens plat. Mais c'est vous qui ne me laissez pas le choix. Si vous preniez le temps de vous informer, vous ne seriez pas 72 % à vous déclarer satisfaits du gouvernement Harper.

72 % ! Tabarouette !

Les deux bras me sont tombés.

Pour faciliter votre retour sur Terre, voici tout d'abord le bilan que dresse Chantal Hébert des 100 premiers jours au pouvoir de ce petit George Bush canadien :

« Cent jours après l'assermentation du gouvernement Harper, le Canada a abandonné des pans complets de l'action libérale sur le front de l'environnement et de la politique autochtone. Les relations canado-américaines lui tiennent de plus en plus lieu de relations internationales. La guerre contre le terrorisme prend le pas sur l'action humanitaire. Les cinq priorités du gouvernement n'ont rien de structurant. Elles marient l'électoralisme avec le simplisme. On a affaire ici ou bien à une carence de vision ou bien à une volonté de s'assurer d'une majorité gouvernementale avant de mettre un programme véritablement conservateur en chantier. » (1)

Prochainement : Harper et la pseudo-reconnaissance de la nation québécoise.

__________

(1) Hébert, Chantal. « Le bulletin des 100 jours ». Le Devoir [En ligne]. (Lundi, 15 mai 2006) (Page consultée le 28 avril 2007)

Aucun commentaire: