Rechercher dans ma chambre

samedi, mai 27, 2006

Je ne recherche rien d'autre que d'être utile

Bon. Tabarouette ! Une semaine sans rien publier sur mon blogue. D'abord, vendredi passé, rendez-vous à l'atelier de réparation de fauteuils motorisés. Puis, samedi, Douna qui, contrairement à son habitude, n'est pas retournée chez Francine -- où elle habite temporairement -- entre ses deux quarts de travail mais est restée chez moi, avec ses livres et ses cahiers de notes éparpillés sur la table de cuisine. Je m'attendais à ce qu'elle se concentre sur ses travaux de fin de session mais la bougeotte ne l'a pas lâchée. Dimanche, après son quart du matin -- qui se termine à 3 h -- elle est aussi restée.

Privé, donc, de solitude, de quiétude et de silence, je n'ai pu retrouver cette musicalité particulière et capricieuse qui est l'incarnation de mon intériorité, ma voix intime à la source des mots.

Lundi, mardi et mercredi n'ont pas été très différents : Douna a utilisé mon ordi pour rédiger un travail, puis elle a eu besoin de moi pour la révision de ce dernier et aussi pour quelques recherches concomitantes sur l'Internet.

Je ne recherche rien d'autre en ce monde, au stade de ma vie où j'en suis, que d'être utile. C'est, en quelque sorte, un cadeau que Douna m'a fait. Pendant que je révisais son travail, elle demeurait assise près de moi, sa tête appuyée sur mon bras rachitique -- elle était épuisée -- me reniflant à la manière d'un chien, par affection peut-être, ou pour se sécuriser, je ne savais trop.

J'étais bien.

Aucun commentaire: