Rechercher dans ma chambre

samedi, février 05, 2005

La transcendance

St-Jean me dit de faire attention au mot transcendance. Soit. Voici une brève explication.

Disons d'abord, pour les adeptes de party rave, qui ne fréquentent d'ailleurs pas notre blogue, qu'il ne faut pas confondre transcendance et transe en danse. La première « élève au-dessus du niveau moyen » (1) tandis que l'autre abaisse largement au-dessous de tous niveaux.

Le Petit Robert définit la transcendance comme ce qui « ne résulte pas du jeu naturel d'une certaine classe d'êtres ou d'actions, mais suppose l'intervention d'un principe extérieur et supérieur à celle-ci ». La quête de transcendance, si propre à notre civilisation, n'exprimerait rien d'autre que le besoin de trouver ce principe extérieur qui puisse donner un sens à la vie concrète et par lequel chacun de nos gestes se trouvent prolongés et ultimement expliqués. Le principe extérieur, qui peut être Dieu ; l'« énergie » chez les ésotériques ; la société, voire le monde entier, fantasmé comme regard, comme présence intime ; et aussi, tiens, pourquoi pas ? le bien commun.

De ce dernier, je reparlerai bientôt.

__________

(1) V. définition du mot transcendant dans TLFi

Aucun commentaire: